Pour tout renseignement sur Cadre de Ville, vous pouvez téléphoner au 01 40 26 14 66.

Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI : "Le défi de la ville éco-intelligente dépasse les seuls grands projets"

"Les défis climatiques, numériques et des nouveaux usages irriguent tous les projets". Les innovations de la ville de demain en 33 projets - c'est le programme des Entretiens du Cadre de Ville. "Je ne peux choisir entre tous les focus de la journée du 23 octobre, dont le foisonnement illustre bien la complexité des enjeux et la responsabilité qui est a nôtre", pour la patronne des promoteurs français.

Pour les promoteurs immobiliers, l'urgence climatique et sociale est indissociable des révolutions numériques et des usages, dont les modes d'habiter, de se nourrir et de travailler... Elle trouve des réponses à toutes les échelles, des projets immobiliers qui s'inventent, aux projets urbains petits et grands.

Alexandra François-Cuxac met en perspective l'offre d'innovations pour la ville de demain proposée aux Entretiens du Cadre de Ville 2018 - le 23 octobre à la CCI de Paris Ile-de-France (cliquer pour l'intégralité du programme).

Le grand projet Etoile-Annemasse en concession privée en partie sur des terrains SNCF, la SEMOP de Roanne pour la première opération Action Coeur de Ville, l'appel au privé pour réparer le Chêne Pointu à Clichy-Montfermeil sous la houlette de l'EPFIF, le Stream Building pour les nomades de Clichy-Batignolles, la Serre Habitée lauréate de Réinventer Paris, témoigneront notamment de la diversité des montages et de programmes qui unissent les acteurs de l'urbain.

Les rôles sont redistribués entre acteurs de la ville et des territoires. Et la synthèse des enjeux urbains progresse. Une nouvelle ingénierie collective, une nouvelle science de la ville, se construit. R. C.

Alexandra François-Cuxac

Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers

Cadre de Ville - Quels sont les enjeux des promoteurs sur la ville de demain ?
Alexandra François-Cuxac - Je vous précise qu’il s’agit d’une thématique, dont notre Fédération s’est assez naturellement emparée depuis maintenant deux ans, sous le vocable de la ville éco-intelligente. Penser les territoires de demain est donc au cœur de nos réflexions, tant dans les travaux menés par la Fédération, que dans notre quotidien de promoteur immobilier.
Nous sentons bien qu’il s’agit d’une thématique de long terme, porteuse de bouleversements pour notre secteur, et qui n’a pas fini de produire ses effets.

Le grand défi, pour nous promoteurs, c’est d’être au rendez-vous d’une triple révolution numérique, environnementale et des usages : comment nous adapter ? Où trouver les compétences ? comment faire les bons choix techniques ? comment organiser l’écoute de nos clients ? etc.

CdV - Comment les promoteurs s’emparent-ils de ces enjeux ?
A. F.-C. - De tous nos débats au sein de la FPI et de ceux qui seront au cœur des Entretiens du Cadre de Ville, je retiens quelques enjeux forts, dont notre profession s’empare.

D'abord, la ville de demain, éco-intelligente, n’est pas devant nous, elle est autour de nous, dans les métropoles comme dans les villes moyennes, chez les acteurs de l’immobilier comme chez tous leurs partenaires (aménageurs, énergéticiens, banquiers, assureurs etc.) et par-dessus tout, dans l’esprit et dans les attentes de nos utilisateurs.
Le développement de ces villes éco-intelligentes a commencé grâce aux grands acteurs et aux grands projets urbains, mais il irrigue peu à peu la totalité de notre industrie immobilière.

Et il ne s'agit pas seulement de la maîtrise de technologies innovantes : les enjeux de la ville de demain portent aussi sur l’évolution des usages et des façons de vivre. De fait, penser la ville de demain ne relève pas du slogan ou de l’utopie : c’est une composante à part entière de nos conceptions et une exigence pour nos produits.
Il ne faut pas donc voir dans la construction de la ville de demain un facteur de coût supplémentaire, car c’est aussi une véritable création de valeur et une opportunité pour nous tous.  

CdV - Vous êtes partenaire des Entretiens du Cadre de Ville pour la troisième année. Quelles thématiques de ce programme vous interpellent particulièrement ? Et pourquoi ?
A. F.-C. - Si je reprends votre pitch, c’est aux Entretiens du Cadre de Ville que se dessineront les territoires français de demain ! dès lors, comment ne pas être partenaire de ce beau challenge que vous vous attacherez à relever le 23 octobre prochain avec vos nombreux intervenants, qui croiseront leurs regards d’opérateurs et aménageurs publics ou privés.

A l’instar du Congrès annuel de la FPI en juin dernier, qui était consacré au "développement de la ville éco-intelligente", je constate que nous sommes nombreux à placer ces thématiques au cœur de nos travaux et toutes ces interventions, par leur complémentarité, sont pour nous, promoteurs immobiliers, source d’inspiration.

Je ne peux choisir entre tous les focus de la journée : la ville résiliente, dense, moyenne, numérique, harmonieuse, Energie, productive, circulaire… ce foisonnement de qualificatifs illustre parfaitement la complexité des enjeux et la responsabilité qui sera la nôtre vis-à-vis dans les bâtiments que nous lèguerons aux prochaines générations.
Les Entretiens du Cadre de Ville nous permettent de partager des diagnostics et des réflexions, de confronter des modèles et des réalisations… et de repartir en ayant beaucoup appris mais aussi avec beaucoup de nouveaux questionnements …pour la prochaine édition !