Pour tout renseignement sur Cadre de Ville, vous pouvez téléphoner au 01 40 26 14 66.
Les Formations

4 & 5 Novembre 2019 - PUP & PUP inversés

Face à la réduction des dotations de l’Etat, les collectivités locales cherchent des solutions pour assurer le financement des équipements publics induits par une opération d’aménagement ou un projet immobilier. Le PUP est de plus en plus sollicité. Son caractère contractuel s’inscrit pleinement dans le cadre d’un urbanisme négocié et offre la possibilité d’élargir le champ d’application du PUP pour en faire un outil de suivi des projets privés, initiés par une collectivité.

Habitat

Chartres Métropole : Mainvilliers veut développer un…

Ce sera en partie une reconstitution de parc social.

Habitat

Île-de-France : L'Etat et la région ciblent les communes…

Le conseil régional et la préfecture annoncent la définition d'une "géographie prioritaire" pour le développement du logement intermédiaire. Elle concernera 20% des ménages franciliens, aux revenus "ni modestes, ni aisés". En d'autres termes... intermédiaires.

Habitat

CDC Habitat s'engage à acquérir 3 500 logements en…

L'engagement court sur deux ans. Les deux groupes sont déjà engagés pour 1 200 logements intermédiaires par an.

Habitat

La forte mais inégale mobilité résidentielle dans les…

Les habitants y déménagent plus que les autres, la majorité dans un parcours ascendant, à l'exception notable des immigrés.

Habitat

80e Congrès HLM : l'USH vent debout contre la "financiarisation"

Habitat

80e congrès HLM : le logement social défend son modèle…

Après deux ans de tumultueuses relations entre l'exécutif et les bailleurs sociaux, et finalement un accord trouvé en avril dernier, ce congrès est notablement apaisé.

Habitat

La Drihl 93 veut mieux anticiper les relogements induits…

La direction départementale de Seine-Saint-Denis a besoin de construire une véritable stratégie. En clair, un plan de bataille pour savoir comment organiser les relogements et hébergements les dix prochaines années.

Habitat

Bordeaux va imposer 20% de logement abordable via son…

Le bureau de la métropole a adopté la mesure. "Nous voulons attirer une population de propriétaires occupants", déclare l'adjointe au maire de Bordeaux chargée de l'habitat, Elizabeth Touton à Cadre de Ville. Des zones vont être définies, où les opérations de logement devront comporter au moins 20% de logement abordable en accession, qu'elle soit libre ou sociale.