Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Menu
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Etude de projet urbain/Angers : la reconquête des rives recentrée sur le centre-ville et Saint-Serge

Etude de projet urbain/Angers : la reconquête des rives recentrée sur le centre-ville et Saint-Serge

27/01/2015
Le conseil municipal a délibéré, lundi 27 janvier 2015, pour confirmer, suite aux élections, l'équipe de maîtrise d'oeuvre de François Grether, ainsi que la SPLA de l'Anjou dans son mandat d'études. Mais le projet lancé par la précédente majorité évolue. Il ne s'agit plus des Rives Nouvelles, mais du Coeur du Maine. Un changement de nom pour signifier un nouveau périmètre : le projet va se concentrer sur le centre-ville, qui attire toute l'attention de la nouvelle équipe, et sur le secteur Saint-Serge, qui doit en devenir l'extension naturelle sur 77 hectares. Le secteur de la Baumette, lui, sort du périmètre d'étude.

Dès sa mise en place, le conseil communautaire renouvelé a mis à l'étude un nouveau tracé du projet de tramway : réduite à 10 kilomètres, la nouvelle ligne devrait finalement traverser le centre-ville, la place Molière et l'université, plutôt que le château. De la technopole Belle-Beille à Montplaisir, la ligne B devrait voir son dossier de DUP déposé en septembre prochain. 

Nouveau tracé de la ligne B du tramway - doc Angers Loire Métropole - cliquer pour agrandir

Angers Rives du Maine tramway ligne B nouveau projet 2014

Ouvrir la ville sur le fleuve

La modification du projet de tram n'est pas radicale, mais elle est signifiante. En faisant s'arrêter la nouvelle ligne du tram sur la place Molière, la Ville amorce une opération de redynamisation du bas centre-ville. Au secteur de la place Molière s'ajoutent ce de la Poissonnerie, de Verdun et du Bas de la Montée Saint-Maurice. Ensemble, ils forment le périmètre "Centre-Ville Maine", l'une des deux fortes polarités du nouveau projet de reconquête des berges.

La Ville prévoit maintenant de couvrir la voie des berges, qui sépare la place Molière des rives du Maine, au moyen d'une grande esplanade. Façon de créer un espace public reliant le fleuve et pénétrant le centre-ville. L'opération irait de pair avec la reprise d'autres espaces publics du quartier, et avec la restructuration de l'offre commerciale et touristique. 

Un nouveau plan d'aménagement pour le quartier universitaire

Partiellement inondable, le quartier Saint-Serge est aussi contraint par les infrastructures routières. A court et moyen termes, la couverture de la voie des berges n'est pas prévue pour le moment. De plus, l'A11 s'apprête à consommer davantage d'espace, avec la création d'un échangeur complet. C'est dans ce quartier que le plan-guide initial de l'agence Grether identifiait le plus de constructibilités, de l'ordre de 500 000 m² de SDP.

Le secteur Saint-Serge dans le plan guide (en gris les constructibilités possibles) - doc Grether - cliquer pour agrandir

Angers Rives du Maine secteur Saint Serge plan guide Grether

Mais le quartier Saint-Serge reste une frontière intéressante pour Angers, qui y voit maintenant une extension possible de son centre-ville. Les 77 hectares englobent les sites universitaires et une zone d'activité appelée à muter. La Ville va demander à la SPLA de l'Anjou et à l'équipe Grether (avec Phytolab, SCE, Contrepoint et MRS) de doter le secteur d'un nouveau plan d'aménagement, qui servira de support à la création d'une ZAC "Saint-Serge Maine".

L'objectif est ici de créer "quartier urbain aéré, agréable à vivre et innovant", en commençant par une première tranche opérationnelle sur les 15 hectares les plus au sud. En lien avec l'installation de la Chambre des Métiers, il s'agirait alors de proposer des programmes urbains complémentaires, couplés à de nouveaux équipements. Hugo Christy

Actions sur le document

Se connecter
Mot de passe oublié ?